Les 10 raisons de commercialiser avec un accord de licence

Introduction

 

Vous avez maintenant votre produit, votre « Provisional Patent Application » (PPA) est en force aux États-Unis et vous parvenez à faire 50 ventes par mois. Laissez moi tout d’abord vous féliciter! Vous voilà bien parti pour créer une deuxième source de revenus pour complémenter votre principal emploi.

Mais alors, pourquoi signer un accord de licence et partager votre succès commercial et vos profits avec une autre entreprise? Pourquoi de ne pas louer un local industriel, acheter de la machinerie, trouver du personnel, acheter un camion et établir des relations avec des distributeurs réputés?

Pour ne pas avoir à faire toutes ces tâches en même temps!

 

Je vous présente aujourd’hui les 10 raisons pourquoi vous devriez commercialiser sous un accord de licence.

Ces raisons proviennent de l’excellent livre One Simple Idea de Stephen Key. Je vous le recommande!

 

Les opinions exprimées ici ne doivent pas être considérées en aucun cas comme conseils juridiques. Pour plus d’information, veuillez consulter votre agent de brevet ou votre avocat en protection intellectuelle.


1- Arriver sur le marché plus rapidement

Arriver sur le marché plus rapidement

 

Plus rapidement vous arrivez sur le marché, plus rapidement vous pouvez le dominer. Plutôt que d’établir vous même les canaux de distribution, un accord de licence vous donne accès aux réseaux déjà existants d’un fabricant réputé. De plus, vous misez sur la réputation et la crédibilité déjà établie de ce fabricant, ce qui pourrait vous prendre plusieurs années tout seul.


2- Peu de risque financier

Aucun risque financier

 

Comme nous l’avons vu lors du précédent article de blogue, lancer une entreprise est une tâche titanesque. Il vous faudra plusieurs années à vous serrer la ceinture, tout en sachant que le succès commercial ne sera peut être pas au rendez-vous. Pour votre première innovation, un accord de licence met le risque laisser le risque du côté de ce fabricant. Si le succès commercial n’est pas au rendez-vous, vous n’aurez pas perdu votre maison ou des années de travail.

Avec les royautés que ce premier accord de licence vous rapportera, vous pourrez alors absorber les pertes si votre deuxième innovation est un gouffre financier. Enfin et vu que la sécurité d’emploi n’existe plus pour personne, ces royautés pourraient être faire la différence entre vous serrer la ceinture et devoir vendre votre maison à rabais. N’oubliez jamais qu’il y a toujours quelqu’un qui a un budget à balancer dans une entreprise.


3- Pas besoin de lever des capitaux

Anges financiers

 

Pour pouvoir lancer votre innovation, il vous faut du capital. Pour trouver du capital, il vous faut un plan d’affaires et des partenaires. Alors qu’un plan d’affaire peut être préparé tout seul, trouver des partenaires prendra du temps. Il vous faudra trouver une ou deux personnes avec un bagage d’expérience complémentaire à la vôtre, mais avec le même désir de réussir. Et puis il y a la personnalité, la disponibilité, les priorités et plein d’autres raisons pourquoi ça fonctionnera ou pas.

 

En amour, j’ose croire que vous ne vous jetterez pas aux pieds du premier ou de la première partenaire. C’est la même chose en affaires!

 

Un accord de licence vous permet d’éviter tout ça. Mieux encore, il vous permettra de mettre un peu d’argent de côté que vous pourrez utiliser comme capital de départ pour votre 2ème ou 3ème innovation.


4- Idéal pour les personnes créatives qui ne veulent pas diriger une entreprise

Guitariste ou artiste

 

Même si je souhaites que chacun de vous réussissiez en affaires, certaines personnalités s’y prête plus que d’autres. De façon générale, les personnalités plus inventives sont plus introverties. Ou encore elles ont du mal à vendre leur innovations aux clients.

L’image typique de l’inventeur un peu fou dans son atelier n’est pas si loin de la réalité. Par exemple Doc Brown de la série Retour vers le futur!

Avec l’accord de licence, vous mettez votre innovation dans les mains d’une entreprise avec une équipe de vente chevronnée. Celle-ci s’occupera de transformer votre innovation en un produit irrésistible aux consommateurs.

 

Truc du pro: Allez faire des ventes ou du télémarketing durant une ou deux années.

J’entends déjà tous les parents et autres personnes bien intentionnées de votre entourage hurler que vous allez gâcher votre carrière! Que les ventes sont pour les beaux égocentriques et agressifs de ce monde et que le télémarketing est bon pour les perdants qui n’ont pas pu trouver mieux! Il est vrai que les ventes attirent des personnalités plus flamboyantes et que le télémarketing est réputé pour recruter des gens ayant moins de qualifications professionnelles. Toutefois, vous allez développer deux habilités rarement enseignées à l’école

 

A) Vous pratiquerez et pratiquerez à nouveau comment présenter, convaincre et négocier. Ce sont des compétences rarement développées parmi les professionnels et les diplômés universitaires.

B) Vous surmonterez votre peur du refus et vous continuerez à le faire jusqu’à ce que vous réussissiez.

Voilà ce qui fait la différence entre un salarié et un entrepreneur.

 

Le salarié accepte tout ce que l’entreprise lui donne comme travail et s’en contente. L’entrepreneur cherche et persiste à créer les opportunités jusqu’à ce qu’il ou elle arrive au succès.

 


5- Aucune expérience requise

Pas d'expérience requise

Comme nouvel innovateur, vous avez tout à apprendre et cet apprentissage prendra du temps. Un accord de licence vous permet de minimiser la courbe d’apprentissage pour lancer avec succès un produit sur le marché. Vous pourriez même vous passer de faire vos ventes en lignes et vous présenter directement chez le fabricant avec votre PPA. Attendez-vous toutefois à signer un accord de licence beaucoup moins généreux ou encore à cogner à beaucoup plus de portes closes parce que votre produit n’a pas encore fait ses preuves. En gros, voici ce qu’un fabricant réputé pourrait vous dire:

 

Nous avons bien analysé votre produit et nous croyons qu’il a un avenir avec nous. Selon notre étude de marché, nous allons devoir le présenter autrement à la clientèle. Il faudra allouer des fonds au marketing et aux équipes de ventes. Pour ces raisons, nous ne pouvons vous offrir que 3% sur les ventes.

 

Si vous aviez investi le temps pour apprendre à faire des ventes en ligne avec Shopify, analyser votre clientèle avec Google Analytics et Google AdWords, fabriqué sous contrat et effectué de la livraison directe, vous pourriez répondre ainsi:

 

Je fais déjà des ventes via Shopify et les tendances sont à la hausse pour l’été. Google Analytics et AdWords me permettent déjà de faire mon marketing. Avec la fabrication sous contrat et la livraison directe, je connais les coûts de production et de livraison. Et je sais que les royautés qui sont versées dans votre industrie pour une innovation comme la mienne sont autour de 7%.

 

Dit d’une autre façon: ne me racontez pas des conneries! Je sais que ce que mon innovation vaut et ce qu’elle peut vous rapporter. Si vous n’êtes pas content, j’irai voir votre compétiteur et c’est vous qui perdrez des ventes! Tout ça dit avec plus de tact, bien entendu.


6- Peu de temps investi

Peu de temps investi

 

Un accord de licence met le temps et les efforts de commercialisation dans les mains du fabricant. Ceci vous libère donc pour pouvoir travailler sur d’autres innovations.


7- Le retour sur investissement est élevé en fonction du peu que vous investissez

Argent qui croit

 

Si vous minimiser vos dépenses en lien avec votre innovation dès le départ, votre Retour Sur Investissement ou ROI pourrait être très élevé. Par exemple, faites vous-même l’étude de marché, modélisez votre innovation avec un logiciel gratuit comme SketchUp, bâtissez vous-même un prototype maison et commencez à faire des tests de fonctionnalité pour 100$! Même chose pour la brevetabilité et les recherches sur les bases de données en protection intellectuelle. Idem pour la préparation d’une première ébauche d’un brevet en instance canadien ou PPA américain.

 

Truc du pro: Pour votre première innovation, je vous recommande de présenter à un agent de brevet ou un avocat en protection intellectuelle.

Celui ci partira de vos recherche et de votre ébauche, validera que tout est conforme et déposera le PPA en votre nom. Il s’agit d’un investissement entre 3000 et 5000$.

Si le succès commercial est au rendez-vous, attendez-vous à des royautés 10 000$, voire même 40 000$ par année durant 20 ans! Pas mal comme rendement pour un investissement de 5100$!

Et pour vos innovations suivantes, maintenant que vous avez l’expérience, pourquoi ne pas rédiger et déposer vous-même votre application pour un brevet en instance canadien ou PPA américain? Si vous êtes méticuleux et prenez le temps d’apprendre à le préparer correctement, rien ne vous empêche de le déposer vous-même pour 200$. Votre rendement de 40 000$ par année durant 20 ans proviendrait d’un investissement de quelques centaines de dollars. Ça c’est du rendement!


8- Laissez les payer pour le brevet

Laisser les payer

 

Souvenez vous qu’un brevet en instance canadien ou un PPA américain N’EST PAS un brevet. Ainsi, une entreprise qui décide de voler votre innovation peut le faire. Toutefois, vu que le PPA ne dure qu’un an et que les inventeurs avisés se tournent vers un fabricant réputé grâce à un accord de licence, l’investissement en machinerie et le temps à former le personnel seront perdus.

 

La force du brevet en instance réside dans l’apparence de propriété

 

Encore ici, pour votre première innovation, proposez leur de payer pour le brevet et d’entamer ces démarches en retour d’une exclusivité sur la fabrication, les ventes et la distribution. Si le succès commercial ne se manifeste pas vous n’aurez perdu que le coût pour l’obtention du PPA, plutôt que le coût du PPA et du brevet.


9- Laissez leur avocats se battre en votre nom

Laissez leurs avocats se battre en votre nom

 

Projetons nous dans l’avenir: vous avez votre PPA, vous faites vos premières ventes, vous parvenez à signer un accord de licence avec un fabricant réputé et il accepte de payer le brevet une fois le PPA échu. Votre demande de brevet est acceptée, les ventes ont explosé et vous commencez à attirer l’attention de fabricants peu scrupuleux. Malgré votre brevet, ils viennent noyer le marché de produits contrefaits et vendus pour un cinquième de votre prix de vente. Les ventes commencent alors à baisser à cause de cette concurrence déloyale. Que faites-vous?

 

En insérant une clause spéciale dans l’accord de licence, le fabricant enverra ses avocats se battre en votre nom!

 

Une entreprise qui s’adonne à la contrefaçon sait très bien qu’un inventeur n’a pas les moyens d’engager un avocat de renom. Elle mise également sur la lenteur des procédures judiciaires et dans certains cas extrêmes, elle peut fermer, puis rouvrir sous un nouveau nom, réintroduire une variante de votre produit et recommencer. Non seulement vous perdez de l’argent, mais vous devez payer l’avocat de votre poche à chaque fois? Non merci!

 

Truc du pro – Misez sur les influenceurs Instagrams et stars Youtube pour promouvoir votre produit

Voyez le comme un investissement pour multiplier les ventes. De plus, en associant la valeur créée et le style de vie par ces influenceurs et stars à votre produit, vos clients seront beaucoup moins enclins à acheter un produit jugé bas de gamme.

Vendez sur la valeur et le style de vie, jamais sur le coût! Pensez au café Starbucks. Les gens n’achètent pas que du café, ils achètent un style de vie artistique fait de livres mal écrits!

 

Truc du pro bonus – Déclarez que vous verserez un dollar pour chaque vente à une oeuvre caritative chère aux yeux de votre clientèle.

Encore une fois, les gens ne font pas qu’acheter, ils contribuent à une cause et vous leur offrez la possibilité de changer les choses. Pensez au Club des petits déjeuners de Ronald McDonald par exemple!

 

L’idée ici est de créer une telle domination du marché qu’une entreprise en contrefaçon perdra de l’argent dès le départ et se tournera vers d’autres cibles plus faciles ailleurs.

 


10- Vous n’avez pas à quitter votre emploi

Conservez votre emploi

 

Grâce au PPA et à un accord de licence, vous bâtissez de la propriété sans quitter votre emploi, peu importe ce que vous faites. Ceci est comparable aux gens qui rénovent à temps partiel un duplex ou qui investissent en bourse la fin de semaine. Tous ont un emploi, mais tous reconnaissent que cet emploi pourrait se terminer à tout moment.

 

Avant le choc pétrolier de 1973, il fallait mettre de l’argent de côté pour les jours de pluie. Aujourd’hui, il faut bâtir une entreprise, acquérir de l’immobilier locatif ou des investissements en bourse pour continuer à générer de l’argent pour les jours de pluie!

 


Conclusion

 

Vous venez de découvrir mes 10 raisons de commercialiser votre innovation avec un accord de licence. Il s’agit de minimiser les risques financiers, générer un maximum de retour sur investissement tout en minimisant les efforts. Pour votre première innovation, il vaut mieux une petite pointe d’une grosse tarte que 100% de pas de tarte du tout!

Dans le prochain article, j’aborderai les principaux éléments d’un accord de licence.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *